Claudine Carle

Linked in

Née à Montréal de parents franco-canadiens, mais de descendance italienne, Claudine a voyagé partout à travers le monde. Elle a vécu quelque temps en Asie, puis en Afrique du Nord pour son travail dans l’industrie touristique et a passé plusieurs années en Europe où sa carrière de chanteuse a débuté.

Plusieurs membres de sa famille était musiciens, dont la plupart accordéonistes et pianistes. Grandissant aux rythmes des musettes italiennes et françaises, ainsi que des boléros, bossanovas et sambas que ses parents affectionnaient, Claudine adorait chanter depuis sa tendre enfance. Son père chantait toujours à la maison et dans les évènements familials, il avait d’ailleurs une voix magnifique. Il lui a transmit cette passion pour le chant.

Elle a découvert également une passion pour les danses et les langues latines. Elle parle couramment quatre langues: le français, l’anglais, l’espagnol et l’italien.

Claudine a une formation classique, mais adore le jazz et l’interprète à merveille. Cependant, cette attirance pour le monde latin l’amènera jusqu’en Espagne, où elle vivra pendant quatre ans. Passant de la musique espagnole aux standards de jazz, elle a parcouru le pays à chanter dans les hôtels les plus chics, ainsi que les casinos.

Monaco fait aussi partie de son périple en Europe, dans quelques boîtes où elle s’est produite. Elle a également enregistré des pièces originales d’auteurs-compositeurs espagnols et allemands. Elle est revenue au Québec avec un bagage culturel très intéressant, une excellente expérience de scène et une énergie inépuisable, qui lui ont ouvert les portes vers d’autres horizons.

Depuis son retour à Montréal, Claudine partage régulièrement la vedette avec le ténor italien Perry Canestrari. Elle a également partagé 33 soirs consécutifs, la scène du Casino de Montréal avec le crooner Michel Comeau dans une revue Jazzée et prépare en ce moment une nouvelle revue avec le chanteur populaire Pierre Perpall.

Elle continue d’interpréter ses airs de jazz préférés et chansons aux rythmes latins, dans festivals, galas, des soirées corporatives et privées, dans les hôtels et restos huppés de Montréal, accompagnée de ses musiciens. Et avec beaucoup d’émotion, elle se régale en chantant les airs de Piaf et de Dalida, qui lui vont à merveille. Son désir de se surpasser l’a envahit il y a 7 ans, elle voulait avoir sa propre revue, d’où l’idée de produire un spectacle-hommage à Dalida. Car Claudine correspond sur bien des facettes, à cette grande dame de la chanson française, qui nous laisse un souvenir inoubliable de ses trente ans de carrière ininterrompue.

Gigi! C’est toi là-bas dans le noirrr? Oui, Claudine interprète Dalida superbement, jusqu’à son accent. Et sans parler de sa ressemblance frappante. C’est à s’y méprendre…Après plus de 350 spectacles dans tout le Québec, en Floride, en France, en Espagne et en Égypte. Elle vient de faire une série de spectacles Hommage à Dalida au Cabaret du Casino de Montréal (automne 2009) et elle a des projets pour des concerts en Belgique et Italie.

Elle est train de monter un nouveau spectacle- hommage en 4 langues en duo avec le légendaire Pierre Perpall. Un projet de musique originale est à venir prochainement. C’est à suivre…